Ozali Malamu ? Questionner les discours sur la migration : l’outil pédagogique

« Ozali Malamu ? » est un documentaire co-réalisé en 2018 et 2019 par les résidentes et résidents du centre Fedasil de Jodoigne (Centre pour demandeur d’asile en Brabant Wallon - Belgique), accompagnés par Média-animation (Thomas Gilson). Le projet a été mené dans le cadre des ateliers d’éducation permanente "média-expression". Le film offre un espace de parole libre aux résident.e.s, nous permettant de questionner l’ensemble des discours médiatiques sur la migration.

Le projet est né d’un partenariat avec les asbl « Yambi dévelopement » et le Cepag Forabra (Brabant Wallon) qui animent les ateliers de citoyenneté chaque semaine au centre. C’est avec l’aide précieuse de Stéphane Pany, animatrice au centre et l’accompagnement de Bernard Balteau (réalisateur qui avait déjà réalisé le documentaire « Out of the box » avec le centre Fedasil de Jodoigne) que le projet a pu naître et perdurer.

À la fois devant et derrière la caméra, les résident.e.s ont pu réfléchir à la manière d’aborder cette série de portraits. L’envie commune : ne pas les montrer du doigt, ne pas s’apitoyer sur leur sort même si le quotidien est difficile, montrer cette volonté et cet esprit combatif qui les anime malgré l’attente interminable de réponse à leur demande d’asile, permettre aux spectateurs et spectatrices de ressentir la cohésion qui existe entre les habitant.e.s.

Le film est aussi une porte d’entrée pour comprendre la politique d’asile européenne telle que définie par l’accord de Dublin 3 [1] et son impact sur les personnes concernées.

Un outil d’animation pédagogique

« Ozali Malamu ? » offre un regard sur l’asile et les migrations : celui de ceux qui les vivent. En cela, le film propose un discours différent de celui généralement offert par les médias d’information. Les demandeurs d’asile y ont en général très peu la parole. On parle d’eux… sans eux.

L’outil pédagogique propose un cheminement en deux étapes. La première permet d’ausculter le discours véhiculé par les médias d’information (ceux que les participants suivent particulièrement) et d’en questionner la réception. La seconde, partant du film, offre un point de comparaison et de débat. Quel ressenti avons-nous par rapport à cette thématique quand les personnes concernées nous offrent leur expérience ? Quelles différences existe-t-il entre les différents discours ?

Thèmes abordés : éducation aux médias, migrations, asile, vivre ensemble.
Durée : 3h
Public : 16+ (de 5 à 20 participants)
Matériel : Installation de projection, grands posters vierges, marqueurs, colle et papier-collant.
Télécharger l’outil pédagogique :

PDF - 518.6 ko

Pour aller plus loin , consulter l’analyse "Filmer les migrations : faire « avec » ou « sur » les migrant.e.s ?" de Cécile Goffard :
https://media-animation.be/Filmer-les-migrations-faire-avec-ou-sur-les-migrant-e-s.html

[1VINET, C. Comprendre le règlement de Dublin en 3 questions. Paris : Le Monde, consulté le 16/12/19 sur www.lemonde.fr/europe/article/2018/06/07/comprendre-le-reglement-dublin-en-3-questions_5311223_3214.html

Ceci peut aussi vous intéresser...

L’exotisme au cinéma : l’outil pédagogique

À travers un cheminement historique et cinématographique, cette activité a pour ambition de poser un regard critique sur la manière de mettre l’altérité en fiction, d’interroger la (...)