Tape la discut’ : mettre l’info au centre d’un dialogue parent-enfant

Notre enquête #Génération2020 – Les jeunes et l’info a mis en évidence la manière dont les jeunes s’informent, la place qu’occupe le numérique dans cette perspective, mais aussi les problèmes rencontrés. Pour les parents, ces usages posent parfois question. Comment ouvrir un dialogue avec ses enfants sur ces questions ? Comment aborder de manière critique les habitudes des plus jeunes, mais aussi les siennes ? Média Animation vous propose les 6 fiches ludiques Tape la discut’ pour lancer le débat.

#Génération2020 a révélé un certain "cloisonnement" des pratiques informationnelles entre les générations. Les ados se prêtent certes bon gré mal gré au rituel des discussions familiales autour du JT. Mais les adultes semblent, eux, moins disponibles pour consulter les supports médiatiques privilégiés par leurs enfants.

Je ne discute pas trop de YouTube avec mes parents parce qu’ils sont plus “journal” et moi je suis plus “YouTube”. Je regarde mes informations, ils regardent les leurs.

Certain·es jeunes estiment que leurs compétences numériques leur permettent même d’être mieux informé·es que leurs parents sur certains sujets. Pour un élève, il s’agira par exemple d’infos ou de preview exclusives sur un film ou une série recueillies via Twitter ou Netflix. Pour un autre, ce sera le suivi de chaînes de vulgarisation scientifique sur YouTube qui lui donnera le sentiment de mieux comprendre une thématique que ses parents.

"Tape la discut" : un outil pour animer une discussion autour de l’info

Envie d’initier la discussion avec votre jeune ? Consultez les fiches de dialogue parent-ado prêtes à l’emploi sur www.parentsconnectés.be ou téléchargez-les directement :

L’objectif de ces fiches est d’engager la discussion, non pas d’être prescriptif, ni de déterminer ce qui serait une bonne ou une mauvaise manière de s’informer.

L’enquête qualitative #Génération2020 – Les jeunes et l’info fut réalisée par l’ASBL Média Animation en partenariat avec le Conseil supérieur de l’Éducation aux Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles (CSEM) et est le fruit d’une collaboration fédérale dans le cadre du projet « Belgian Better Internet Consortium » (B-Bico4), cofinancé par le programme Connecting Europe Facility de l’Union Européenne.

Ceci peut aussi vous intéresser...