Critiquer l’info - 5 approches pour une éducation aux médias : Les fiches d’animation

L’étude CRITIQUER L’INFO - 5 approches pour une éducation aux médias propose d’identifier cinq approches pour mettre en perspective l’information médiatique et son rôle social. Les dix fiches d’animation qui l’accompagnent permettent de concrétiser des activités d’animation afin de mettre l’info en débat, collectivement.


La formule sonne comme une évidence : les citoyens et citoyennes doivent faire preuve d’esprit critique face à l’information. Depuis quelques années, tant les responsables politiques et éducatifs que les journalistes appellent de leurs vœux à promouvoir l’éducation aux médias. Elle représenterait désormais un enjeu public majeur pour garantir le bon fonctionnement de cette société où l’information a pris une place centrale. Mais de quelle démarche parle-t-on ? S’agit-il uniquement d’apprendre à trier le vrai et le faux ? Comment celui ou celle qui souhaite questionner la couverture médiatique offerte à un événement peut-il s’y prendre ?

Une info, fake news ou même une théorie du complot peut être questionnée ou critiquée grâce à cinq approches différentes. Afin de rendre chacune de ces approches plus concrètes, voici une série d’activités éducatives à mener avec un groupe d’apprenant·es. Chacune de ces cinq approches est illustrée par une première fiche d’activité permettant de l’introduire, d’en comprendre les bases. Une seconde fiche d’animation permet d’exploiter l’approche à travers un exercice aussi complet que possible.


Télécharger les fiches d’animation :

PDF - 201.2 ko

Télécharger les supports nécessaires (extraits, articles) :

Zip - 150.4 Mo

Ceci peut aussi vous intéresser...

Racisme, médias et société

À travers l’analyse critique d’une multitude d’exemples issus des médias populaires, cette étude représente, pour le public, une opportunité d’identifier les routines discriminantes (...)

Infodémie, infobésité : l’autre virus

Les motifs d’adhésion aux fake news et théories du complot ont été largement décrits, surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001. Sur un plan sociologique, les explications (...)