Un film pour questionner le sans-abrisme.

« Votre rue, Mon foyer »

Ce court-métrage, sous forme de docu-portrait, est le résultat du 3ème cycle d’atelier Média Expression mené par la Maison de l’Emploi et le CPAS de Woluwe-Saint-Pierre, en collaboration avec Média Animation, entre octobre et décembre 2019.

Au fil des premiers ateliers qui imposent au groupe de faire les premiers choix de réalisation, les participants ont décidé de manier la caméra afin d’aborder la question du sans-abrisme.
Le groupe a eu l’occasion de s’initier au langage audiovisuel, de découvrir les mécanismes et spécificités de la vidéo, de prendre conscience de tous les éléments nécessaires et les choix liés à la réalisation.

A travers le portrait de Laurence, le collectif expose modestement une rencontre, un moment d’écoute et d’empathie auprès de ces personnes vivant à même le sol, qui se retrouvent à la marge de notre société. Et pourtant, Laurence est « comme tout le monde ». Le groupe tente d’attirer l’attention du citoyen sur cette situation : « Ça peut aussi vous arriver… ». En effet, basculer du confort à la rue, plus d’un en ont fait l’expérience.
Dans cette création collective, le groupe souhaitait questionner toute une série de facteurs qui vont favoriser ou amplifier la précarité : la rupture familiale, les violences faites aux femmes comme déclencheur, la crise du logement, la complexité (et l’absurdité parfois) administrative,…
Les valeurs qui découlent du modèle socio-économique capitaliste, telles que l’individualisme, la compétitivité, le profit, le divertissement, la surconsommation, l’importance de l’image … nous éloignent des vertus de la solidarité et de l’altruisme.

Comment sensibiliser le citoyen dans le confort, les yeux constamment rivés sur les écrans et certainement alimenté par des stéréotypes et des peurs ?

Ceci peut aussi vous intéresser...

’Ozali malamu’

Le projet est né d’un partenariat avec les asbl "Yambi dévelopement" et le Cepag Forabra (Brabant Wallon) qui animent les ateliers de citoyenneté chaque semaine au centre. C’est (...)

Gueules sans frontière

Il s’agissait de suggérer un projet qui permettrait également d’avancer dans l’apprentissage de la langue française (pour débutants) avec Emeline Ramquet, leur professeur de (...)