la courtoisie et la mobilité des usagers faibles

Oops ! un nouvel épisode de la série ’Namur en mieux’

Quatre années après la création du webdoc ’Namur en mieux’, composé de 5 capsules vidéos (et d’interviews) sur la courtoisie dans la mobilité, l’équipe du CCCA remet le couvert pour une nouvelle capsule sur le RAVel de Namur.

’Namur en mieux’, vous connaissez ? Il s’agit d’une série de capsules vidéos (réalisées en 2015 par le Conseil Consultatif des Ainés de Namur, la ville de Namur et Média-animation ) et qui nous propose des solutions pour un mieux ’vivre ensemble’ dans le cadre de la mobilité et de l’espace public.

Depuis 2015, l’équipe a un peu changée de nouveaux participants ont rejoint le groupe pour de nouvelles capsules. La première de la série pour nous parler des usagers faibles dans l’espace des sentiers RAVels (réseau autonome de voies lentes). Partant du constat que ces espaces de promenades étaient aussi des lieux où le bon sens et la courtoisie devaient s’appliquer.

Qu’est-ce qui a changé depuis dans la manière de faire ? L’idée et le style restent proches dans l’ensemble mais le procédé narratif des capsules précédentes (qui consistait à montrer les bons et le mauvais comportements) n’est plus le même. La petite fée qui changeait les personnages et qui nous faisait revenir dans le temps (voir épisodes précédents ) a disparu pour laisser place à un escargot sympa et un peu moralisateur.
(L’escargot ayant été choisi pour représenter l’usager faible tout en faisant un clin d’oeil à la ville de Namur).

Dans ce nouvel épisode, l’équipe désirait montrer qu’un espace public comme le ravel ou un sentier de promenade n’est pas prioritaire à certains usagers et que le savoir vivre ensemble s’y applique aussi.
Comme dans chaque atelier d’expression média, les participants ont d’abord imaginé une situation problématique pour la scénariser dans un contexte spécifique. Après l’étape d’écriture, un entrainement aux techniques de prises de vue pour pouvoir se confronter ensuite au tournage des plans et des plans de coupe, en passant par la création de l’escargot en stop motion.

L’histoire en somme banale (un cycliste qui fonce sur des marcheurs plus lents) était plutôt compliquée à imaginer car la groupe voulait à la fois montrer la dangerosité de comportement ’à risque’ tout en positivant. La scène muette mais musicale comme pour toutes les capsules de ’Namur en mieux’ veut opposer deux comportements : la vitesse et la lenteur (l’escargot namurois ?), l’empressement et le calme.

Le projet continuera sans doute avec de nouvelles capsules... à suivre

Les capsules sont disponibles sur le site
> https://media-animation.be/namurenmieux/

Notre première émission radio ’médiaphone’ vous parle du projet

Pour visualiser le projet ’Namur en mieux’, rendez-vous surcette page

Ceci peut aussi vous intéresser...

Médiatisse ton quartier

Le projet avait été initialement lancé à Schaerbeek, en 2011, en partenariat avec AMOS amo asbl et Les Halles dans le cadre du Contrat de Quartier durable Coteaux-Josaphat. (...)