"Délivrées Libérées"

Les participant.e.s du GT Genre de Afico / CEPAG se sont investi.e.s dans une série de 12 ateliers Média-Expression, en collaboration avec Média Animation, et vous propose aujourd’hui leur capsule vidéo « Délivrées Libérées » afin de sensibiliser et questionner la charge mentale qui pèse sur les femmes.

En mai 2017, les fils d’actualité Facebook francophones ont été inondés par une bande-dessinée de la bloggeuse féministe Emma, intitulée « Fallait demander ». Elle questionne la manière dont sont définis socialement les rôles respectifs des femmes et des hommes dans la société. Pourquoi les femmes se retrouvent à devoir porter cette charge mentale ?

La charge mentale est le travail mental nécessaire à l’articulation du travail professionnel rémunéré et du travail domestique non-rémunéré, dans leurs dimensions physiques, mentales et émotionnelles.

Depuis janvier 2019, les participant.e.s du GT Genre Afico/CEPAG ont décidé de creuser ce sujet de la Charge mentale familiale et ménagère.
Et dès le départ, elles ont toutes compris l’ampleur de la question. Mais aussi le silence, la méconnaissance, la mauvaise fois cachés derrière.

Pour les aider à mettre en mots et en chiffres ce déséquilibre, cette injustice sociale, culturelle, politique et économique, elles ont décidé de faire une capsule vidéo.

Menés sous un angle d’éducation aux médias, le collectif s’est donc initié et familiarisé à la prise de vue et prise de son, au langage audiovisuel, aux spécificités du médias audiovisuel, à l’écriture d’un scénario, à l’élaboration d’un découpage technique, à l’organisation d’un tournage, au logiciel et impact du montage,... Elles se sont impliquées pour pouvoir montrer au monde nos réflexions et nos revendications.

« La charge mentale, il va falloir du temps pour la chasser de nos maisons, de nos familles. Et on va avoir besoin de sororité, de solidarité, de nos hommes, de nos fils, de nos filles et de nos allié.e.s politique. Si la charge mentale est belle et bien là et bien, nous, on a décidé, avant d’exploser seules dans notre coin, de s’en délivrer, de s’en libérer ! »

Analyse FPS 2017 : « Aider n’est pas partager »
http://www.femmesprevoyantes.be/wp-content/uploads/2017/12/Analyse2017-Charge-mentale.pdf

Ceci peut aussi vous intéresser...

La charge mentale des femmes

Le projet était de réaliser avec un groupe de Vie Féminine Namur, une ou plusieurs vidéos de réflexion critique sur ‘la charge mentale des femmes’. A partir d’un scénario réalisé (...)

"Au-delà des frontières"

Au-delà des frontières from Média Animation asbl on Vimeo. Un groupe de citoyens, fréquentant le Comité de la Samaritaine dans le quartier des Marolles, s’est impliqué dans ce (...)