Créer du son

Ce jeu met en évidence qu’en tant que
spectateur, on est habitué à certains
sons types en fonction des images.
Quand on voit quelqu’un de très près, on l‘entend parler de très près par
exemple. Utiliser un autre type de son,
en décalage avec le type d’images peut
faire rire, provoquer une certaine
angoisse ou donner l‘impression que
c’est tout simplement raté.
Pour ceux (ou celles) qui veulent se
lancer dans la réalisation d‘un film, il est
important de se rendre compte qu’une
bonne manipulation de la caméra ne
suffit pas pour faire un bon film. La qualité du son est au moins aussi importante que la qualités des images.

Matériel

Si possible, un micro branché sur la
caméra. Si la caméra n‘est pas prévue
pour qu’on y branche un micro, utilisez
un magnétoscope proposant la fonction "audio-dubbing ".

Déroulement


- 1. Les fantômes Il

Si vous avez déjà joué au jeu des
fantômes de la fiche précédente (p59),
vous serez surement déçus du
résultat. Cette déception tient sans
doute au fait que le son n‘est pas
très convaincant.

Quand on montre des fantômes au cinéma, ils sont toujours accompagnés d‘une foule de bruits bizarres.
Si votre caméra possède la fonction "audio-dubbing",
branchez-y un micro et recréez ainsi l’ambiance sonore la
plus adéquate possible.
Sinon, utilisez un magnétoscope qui permet de faire du
doublage.
C’est la le miracle du doublage, non seulement il évite aux
enfants qui ne savent pas encore lire de devoir regarder
les sous-titres français d‘un film en anglais, mais en plus, il
vous permet de rattraper des séquences dont le son
semble trop pauvre tout en gardant les images d’origine.
Dans la perspective de faire un jour un film en vidéo, il est
intéressant de savoir que les sons peuvent très travaillés
sur la cassette vidéo sans causer aucun dommage aux
images. Au contraire, ils peuvent les renforcer ou les soutenir.

- 2. Robbie Spears et Britney Williams

Placez un garçon devant la camera. Si vous pouvez bran-
cher un micro extérieur sur la camera, donnez ce micro a
une fille. Si votre camera n‘est pas prévue pour qu’on y
branche un micro, placez la fille près de la camera. Le garçon fait semblant de chanter et la fille chante vraiment.
Interprétez une chanson bien connue. La fille doit suivre le
mouvement des lèvres de celui qui est à l’image. Ne
cadrez pas trop serré, |‘exercice serait trop compliqué.

- 3. Filmer l’impossible

Un accident de voiture par exemple. Filmez d‘abord une
voiture qui roule. L‘effet sera plus fort si vous filmez dans
la voiture pendant qu’elle roule. Ensuite, filmez des images
suggérant un choc. Approchez la caméra à grande vitesse du sol par exemple ou d‘un arbre. Attention ! Ces deux
plans doivent très bien collés, c’est-à-dire qu’il ne peut pas
y avoir de neige entre les deux. Enfin, avec la touche
"audio-dubbing" de la caméra ou d‘un magnétoscope,
enregistrez le bruit des freins et de la télé qui se casse. Il
n‘est vraiment pas indispensable de casser une bouteille
pour produire l’effet voulu. Dans le même ordre d’idée,
vous pouvez filmer un avion qui décolle (utilisez un avion
en papier) ou un ouragan.

"Les médias en jeux. 80 fichiers pour se jouer des médias". Média Animation, p 60

Ceci peut aussi vous intéresser...

La presse en classe : témoignages

« Dans le fond, pourquoi aimez-vous recevoir le journal dans votre classe ? » La question est posée à une petite vingtaine d’élèves qui, chaque matin, se plongent dans les quotidiens (...)

Faut-il éduquer à la téléréalité ?

A ce questionnement, un préalable s’impose : quelle définition donner à la téléréalité ? A bien y réfléchir, n’est-ce pas la télévision dans son ensemble qui peut être mise sur la (...)

Madame, monsieur, bonsoir

Ce dossier de Média Animation propose un questionnement sur le JT à travers deux versants, le média télévisuel et son public, et analyse concrètement dix séquences du JT de la RTBF (...)